Don Juan et draguons

Hier j’ai été initié à ma toute première partie de Donjons et Dragons, plus précisément AD&D 2 ! J’avais déjà brièvement tenté le JDR dans mon adolescence mais avec un jeu assez complexe (Shadowrun de mémoire ?), on se perdait dans les règles… Par contre le MJ avait su complètement nous emporter dans l’histoire. Donc voilà, un bon souvenir qui reste un peu douloureux.

Ici, on retrouve quand même pas mal de chiffres, mais dans un système de jeu qui reste simple et dont tous les RPG jeux vidéo se sont inspirés, alors on se sent comme à la maison ; c’est assez naturellement que s’est déroulée la première quête de Susan Strong (oui, comme Susan Strong), guerrière semi-orque, au sein de son groupe d’aventuriers. Pour cette session d’initiation menée par un MJ aguerri, la quête en elle-même était courte et condensée, c’était top ! Par contre, malgré cela on a eu tout de même pas mal de longueurs, beaucoup de temps perdu à tergiverser, discuter chaque chose, avancer à tâtons, tout vérifier 50 fois… Avec un peu plus de dynamisme, moins de prudence (qui souvent ne changeait en rien l’issue), ça aurait été parfait ! :)

Chance sur le tirage au départ, Susan est une guerrière bien efficace. Éclater du Kobold en un coup, c’est vraiment plaisant à jouer. :D J’espère bien lui faire vivre d’autres aventures !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *