De toute façon, tout le monde sait que c’est « otes-en pour moi… » alors… :)